Varuna – Test & Avis – Sorry we are French

La suite de Demeter débarque en boutiques ! J’avais déjà eu un joli coup de coeur pour ce flip and write chez Sorry We Are French mais aujourd’hui, je vous propose de découvrir la suite, plus poussée, plus complexe, mais avec toujours autant de plaisir à jouer. On part dans les profondeurs sous marines dans Varuna ! Une nouvelle expédition vous attend, sur la seconde lune de Demeter, composée à 89% d’eau et peuplée de dinosaures aquatiques…

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Contenu du jeu :
1 bloc de 100 feuilles – 7 tuiles Espèces – 12 tuiles objectifs
8 jetons découvertes – 75 cartes Action (15 de chaque couleur) – 1 plateau d’objectifs
1 livret de règles – 2 tuiles bonus pour Demeter

Un jeu de Matthieu Verdier
Illustré par David Sitbon
A partir d’1 joueur
Dès 14 ans
20 minutes de jeu

Le but du jeu ? Marquer le plus de points de mission pour l’emporter !

Varuna Sorry we are French

Comment on joue à Varuna?

Pour la mise en place, on mélange les cartes actions selon leur type et on les pose en paquet au centre de la table. On retire aléatoirement 2 cartes de chaque paquet, qui retournent dans la boîte sans être dévoilées. Le plateau d’objectifs est aussi placé au centre de la table, auquel on ajoutera 4 objectifs au hasard, et 4 jetons découvertes. Les 7 tuiles Espèces sont révélées côté doré, et placées à côté du plateau objectifs. Chaque joueur récupère une feuille de score, se munit d’un crayon, et surligne une des 3 cases sous marin de départ en entourant également l’espèce associée pour indiquer qu’elle est débloquée. La partie peut commencer !

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Dans Varuna, les joueurs vont donc explorer les fonds marins, à la découverte de nouvelles espèces, et étudier les dinosaures aquatiques pour remporter un maximum de points ! Le tout en 13 tours seulement 😉

Sous marin en approche

Les cartes des paquets sont communes pour tous les joueurs. Au début d’un tour, un joueur dévoile la 1ère carte de chaque pile. Elles indiquent les actions et les bonus accessibles pour chacune d’entre elles. Chaque joueur va choisir une carte (sans la récupérer), et commencer à résoudre ses actions. Il commencera par encadrer la case la plus à gauche de la couleur choisie.

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Certaines cartes peuvent apporter des dégats, qu’il faudra reporter sur sa feuille de score. Les actions possibles des cartes sont les suivantes :

– Déplacer son sous marin : le sous marin se déplace sur les lignes pointillées bleues. Il permet d’aller découvrir de nouvelles espèces, ou de débloquer des bonus lorsque toutes les lignes qui l’entourent sont réalisées. Mais ces lignes pointillées peuvent être surlignées si elles sont adjacentes à des lignes déjà réalisées avant.
– Utiliser le sonar : le sonar permet soit de découvrir une nouvelle espèce en l’entourant, soit d’entourer la case rouge la plus proche d’une espèce déjà découverte. Le sonar permettra d’obtenir des bonus et de récupérer des points de mission en fin de partie.

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Varuna

– Colorier des parties de dinosaures : comme dans Demeter, on coloriera la partie correspondant au symbole annoncé sur la carte. Mais toujours sur une espèce déjà débloquée. Lorsque tous les dinosaures d’une espèce ont été coloriés, elle est entièrement découverte, et vous pouvez gagner les points indiqués sur la tuile espèce au centre de la table. Il faudra ensuite la retourner sur son côté gris, elle rapportera moins de points aux joueurs suivants.
– Etudier des dinosaures : toujours avec les flèches jaunes comme dans Demeter, une fois découverts, les dinosaures peuvent être étudiés. Ils pourront vous rapporter des points, des bonus, ou vous permettre de réaliser un objectif immédiatement.

– Améliorer le sous marin : Plusieurs salles vous attendent, des salles qui vous permettront d’améliorer vos capacités de déplacement de sous marin, d’étude de dinosaures ou d’utilisation du sonar, mais aussi d’avoir des bonus supplémentaires ou d’accéder à l’objectif A. Pour ces salles là, l’entrée se fera toujours par la flèche indiquée sur la feuille.

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Dès que le joueur a fait ses actions, il réalisera le bonus en coloriant la case qu’il avait entouré en début de manche et réalisera le bonus correspondant. Chaque couleur de carte ne sera utilisable que 4 fois au maximum. Les tours s’enchaîneront ainsi jusqu’à la 13ème et dernière carte.

Et la protection ?

Des petits boucliers sont présents sur la feuille de jeu de Varuna. Lorsqu’il débloque un bouclier, le joueur colorie une case de protection sur la gauche de sa feuille. Il pourra en cocher au maximum 4, mais lorsqu’il choisira une carte avec des dégâts, il soustraira d’abord la valeur de sa protection aux dégâts avant de les cocher. Et une tuile objectif demande aussi à avoir un niveau de protection activé.

Nouveauté aussi dans Varuna, avec les découvertes, qui vous permettront d’avoir des bonus et des points supplémentaires en fin de partie. Lorsque les objectifs sont réalisés, c’est le scoring immédiat qu’on indique, on attend pas la fin de partie pour les marquer.

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Fin des découvertes

A la fin du 13ème tour, on passera au scoring. On reportera ainsi tous les scores dans la zone haute de la feuille. Avec les objectifs, les espèces complètes selon les points obtenus, la diversité d’espèces si on a récupéré des fossiles grâce aux découvertes, l’utilisation du sonar, les poissons étudiés et les dinosaures étudiés. Beaucoup de scores mais du coup ça implique plusieurs stratégies différentes ! Et on oublie pas de retirer les points de dégâts s’il y en a. D’ailleurs, si vous arrivez tout en bas de cette piste de dégâts, la partie est perdue définitivement pour vous.

Varuna Sorry we are French Varuna Sorry we are French

Pour le sonar, si vous avez entouré jusqu’à la fin de la ligne de sonar d’une espèce, vous multiplierez le nombre de dinosaures de cette espèce découverts par le chiffre indiqué au dessus du dernier sonar. Et ça peut rapidement scorer !

Le joueur qui aura le plus de points de mission après ce calcul de points l’emporte et deviendra le meilleur explorateur de Varuna !

Notre avis sur Varuna !

Demeter m’avait déjà convaincue, l’accro aux roll/flip and write que je suis ! Mais je dois avouer qu’avec Varuna, Matthieu Verdier a placé la barre plus haute ! Pour encore plus de plaisir ludique ! J’avais découvert Demeter à Cannes, et j’avais craqué pour ce système malin, qui permettait différents combos, différentes stratégies … Alors forcément, j’en attendais tout autant de Varuna, et je n’ai pas été déçue du voyage sur la seconde lune de Demeter !

Plus poussé, plus complexe, tout en restant accessible !

On retrouve les bases de Demeter dans Varuna, avec la pioche des cartes, les différentes actions qui permettent de scorer, les dinosaures à découvrir et à étudier, les bonus à débloquer … Mais en plus poussé grâce aux nouveautés très bien pensées. On a tout d’abord le sous marin, qui va nous permettre de découvrir de nouvelles espèces, mais pour ça, il faudra le déplacer de façon maline. On peut rapidement vouloir aller sur des bonus, et en oublier les autres chemins tout aussi importants. Il va falloir faire des choix, toujours aussi cruciaux, en restant attentifs aux différents objectifs pour les scorer au bon moment.

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Et ça aussi ça change bien la donne. Les objectifs marqués en cours de route, qui mettent un peu plus de pression au jeu. Savoir si on attend un peu plus pour scorer plus, au risque que la tuile soit retournée avant qu’on la score, ou la scorer pour la complexifier pour les autres ? Votre cerveau va être en ébullition tout au long de la partie, mais honnêtement, c’est que du bonheur dans des jeux comme ça. Parce que malgré ce côté complexifié, il reste accessible, même s’il y a beaucoup d’infos à retenir pour tenter de l’emporter.

Une maîtrise à dompter !

Comme pour Demeter, il m’a fallu quelques parties pour le maîtriser, même si les bases étaient déjà bien connues. Apprivoiser le sous marin, réaliser les objectifs au bon moment, améliorer le sous marin, gérer les dégâts, … parce que mine de rien, devoir découvrir les espèces grâce au sous marin ou au sonar, ça change bien la donne ! Forcément, les plus rentables seront en bas de la feuille, et il faudra faire le choix d’y aller avec son sous marin ou d’attendre d’utiliser un sonar pour découvrir l’espèce. Les dégâts peuvent rapidement faire mal, vous faire perdre des points. Mais en même temps ils peuvent vous sucrer une action… Oui quand je vous dit que votre cerveau bouillonnera, c’est pour de vrai ! ^_^

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Vous allez devoir optimiser vos choix pour occuper un maximum d’espace sur votre feuille. Mais attention à ne pas trop vous disperser, parce que ça pourrait quand même vous coûter cher. Avec Varuna, on renouvelle complètement notre expérience du jeu pour notre plus grand plaisir. Le mode solo est aussi là, et fonctionne quasiment de la même façon que le mode multijoueurs. Vous aurez quelques différences au niveau des objectifs mais rien de plus. Il faut que je l’essaie rapidement celui là. Avec une mise en place aussi rapide, je sais que comme Demeter, il pourra régulièrement sortir !

Autre point important qui peut paraitre « futile », mais dans Varuna, on joue un tour de plus … Et ça fait du bien ! Combien de parties de Demeter m’ont frustrées avec 12 tours quand on a un combo qui nous aurait attendu au 13ème ? Bon là, ça fait pareil, on prendrait bien un 14ème tour, mais déjà ce tour en plus est une très bonne chose.

Varuna Sorry we are French

Varuna Sorry we are French

Et le matériel ?

Côté matériel, on reste sur un matériel identique à Demeter en terme de qualité. Avec les tuiles de qualités, les cartes dans un format idéal, et rien à redire de ce côté là. J’ai apprécié les petites tuiles objectifs bonus pour Demeter aussi qui ont de suite rejoint la boîte du jeu. Côté graphismes, j’aime beaucoup ce que fait David Sitbon, et le côté graphique du jeu le rend encore plus attractif. On a un univers original, illustré de manière originale, et ça fonctionne.

Les fiches de scores restent intuitives à la lecture des icônes, on a dû retourner une fois je crois dans la règle à la première partie pour l’utilisation des fossiles en fin de partie. Elles sont aussi plus ergonomiques pour écrire dessus avec des belles zones à colorier.

Varuna Sorry we are French

En complexifiant les bases de Demeter, Matthieu Verdier nous propose une suite parfaite, qui renouvelle le plaisir et l’expérience de jeu sans être une copie identique. On change de terrain, on découvre de nouvelles actions, et notre cerveau entre encore plus en ébullition. Et ça fonctionne immédiatement ! Plus de choix, plus de dilemme, plus de stratégie, un peu plus d’interaction avec les objectifs à réaliser à l’instant T … et des parties qui seront différentes ! La rejouabilité est totalement au rendez vous, pas de soucis de ce côté là ! Bref, ici c’est un coup de coeur totalement validé, et je le trouve encore plus réussi que Demeter !

Varuna vous fait envie ?

Retrouvez Sorry we are French sur le net : Site internetFacebook Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *