4 semaines, 4 festivals, le retour de Max !

S’il y a bien une chose qui nous avait manqué, à nous ludophiles, ce sont bien les festivals ! En tout cas à bon nombre d’entre nous ! Heureusement cette fin d’été et ce début d’automne (ou l’inverse, avec le temps on pourrait confondre…) sont riches en rencontres ! Ayant eu pas mal de temps grâce à un emploi du temps très léger niveau travail, j’ai pu profiter de 4 festivals en un mois ! Et je vais vous en parler justement !

1er festival : Orléans Joue !

Festivals de jeux

Orléans pour moi jusqu’alors c’était un excellent jeu de Bagbuilding, une ville quelque part en France mais que je ne situerais pas avec précision et la ville de la « pucelle » historique la plus connue. On partait avec un petit a priori ludique tout de même. Le festival se situe dans une grande cour extérieure assez impressionnante. Le décor est vraiment agréable mais les doigts sont croisés pour que le temps ne soit ni venteux ni orageux… Au moins, il n’a pas plu !

Bon ce festival, c’est le premier de la saison, on y va pour voir du monde et jouer ! Le côté « joueur » prédomine largement. À peine arrivés, on est immédiatement attirés par le stand central de Studio H, à fortiori la table d’Oltrée de M.Bauza. On s’installe directement et c’est parti pour le premier jeu du week-end. Quelle belle entrée d’ailleurs ! Un chouette jeu narratif et coopératif joué dans un espace extrêmement adapté et expliqué d’une main de maître par un animateur de chez On the board again.

Festivals de jeux

La suite ludique du week-end a été moins glorieuse en découvertes ludiques excitantes mais l’ambiance festival a été tout de même appréciable ! En terme de rencontres ludiques, j’ai pu enfin serrer la main de Mr Neil (avec son sac déjà bien rempli mais bon c’était son anniversaire on l’excusera) et Truffauvent de la team Geeklette ! Deux personnes fort sympathiques (enfin pas vraiment, l’une des deux a été particulièrement piquante!)

J’ai pu faire dédicacer mes boîtes de Crime Zoom par M. Stéphane Anquetil au stand de 404 éditions avec du beau monde à qui j’ai enfin pu parler en réel, et ça, ça fait du bien ! Premier tampon sur ma carte fidélité spéciale Stéphane qui, malgré ses réflexions, ne peut plus se passer de moi !

Festivals de jeux

Le festival fermant assez tôt le soir il fallait bien trouver une autre occupation dans cette ville pour finir nos soirées… Quoi de mieux alors qu’un café jeu ! Et ça tombe bien, à Orléans se trouve La Bonne Pioche, membre du Réseau des Cafés Ludiques ! Le lieu est vraiment bien décoré et l’accueil fût très chaleureux : en même temps on retrouve les copains du RCL ça fait toujours plaisir ! Une bière, une bonne gaufre et des enquêtes de Chronicles of Crime : What else ? Comme dirait mon jumeau américain !

Festivals de jeux

Festivals de jeux

La grande rencontre du week-end ça restera M.Pixie aka Lapinesco, sa compagne mais aussi et surtout Ruben, leur Carlin d’amour ! Après le TTMC et le Pigeon-Pigeon géant sur Twitter ainsi que la création des Gifs Errants, il était temps d’une rencontre en réel ! Elle s’est poursuivie bien au-delà du festival mais ce n’est pas le propos ici! En tout cas un très bon moment de passé à refaire au plus vite !

Festivals de jeux

Conclusion du festival : Idéalement situé pas trop loin de Dijon, chez moi et pas très loin de Paris il m’a permis de voir en réel des personnes avec qui je parlais depuis un moment virtuellement. Il n’y avait pas spécialement de grande pointure du monde de l’édition, ici l’ambiance est plus au jeu familial tranquille avec le café d’un côté et le sandwich au fromage local dans l’autre !

Festivals de jeux

2ème festival : Ludimania

Bon Ludimania c’est un festival que je connais bien et que je fréquente depuis bon nombre d’années ! J’y serai cette fois-ci en tant que bénévole et auteur amateur ! Le festival est situé dans une salle des fêtes à la périphérie de Dijon. Le cadre est moins enchanteur que pour Orléans Joue mais les extérieurs suffisent à pouvoir avoir une bonne partie  jeux en bois et jeux pour les plus petits. Et ça, lorsque le beau temps est présent, c’est un grand plus !

Festivals de jeux

Bon là mon but n’est pas de rencontrer spécialement du monde mais de faire tester le plus possible mes prototypes. Ne pas pouvoir toucher à la banque à jeux fournie par le Dé Masqué et ne pas expliquer de jeux aux visiteurs est assez difficile mais le jeu en vaut la chandelle !

Festivals de jeux

Ma table d’animation est située à côté d’autres auteurs en devenir, notamment Luc Rémond que je connais en dehors des festivals et un ami de fac, Nyhgault, qui présente son jeu très mignon sur les Kobolds (sa table n’a jamais désempli, et pour l’avoir testé, c’est une future tuerie!). J’ai également le stand de Funnyfox juste devant moi, l’occasion d’apprendre un peu plus sur la petite équipe derrière, notamment Cyprien qui était présent et qui s’est avéré très ouvert, sympathique et très accessible ! Chouette découverte, encore une !

Festivals de jeux

Je retrouve aussi sur un autre stand une de mes équipes préférées : le stand de Gameflow ! Bon moi et la neutralité, ça fait deux mais cela fait quelques années que l’on parle et que l’on se retrouve ici, à Cannes et à diverses occasions ! Et après tout, comment ne pas être fan de leur gamme de livre jeu ?

Festivals de jeux

 Ils ont, au même titre que Cyprien, acceptés de se prêter au jeu et de tester mes prototypes. Le stress de la première fois avec un éditeur ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable, d’où l’intérêt et la chance que j’ai eu de commencer avec des personnes bienveillantes et que je connaissais un tant soit peu.

Festivals de jeux

Les retours ont été globalement assez bons, quelques bricolages à faire mais rien de dramatique, même Mr Zombie a bien aimé son passage vers ma table, l’occasion de faire un beau selfie pour narguer ceux qui n’ont pas pu venir !
Le festival a été riche en rencontre d’auteurs également : Grégory Grard dont Mot Malin était nommé pour le prix du public et Cyril Blondel dont c’était ricochet qui était nommé (et qui a gagné d’ailleurs!) Deux personnes que j’ai pris plaisir à découvrir (ou redécouvrir!) !

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Sans oublier l’auteur d’un de mes jeux préférés : Christophe Raimbault (je vous laisse deviner de quel jeu il s’agit, la dédicace devrait pas mal aider !)

Festivals de jeux

Festivals de jeux

La nocturne, qui dure une bonne partie de la nuit, commence avec un super test de Nouvelles ContRées de chez Olibrius qui joue ici à domicile ! Bon, je connaissais déjà le jeu mais cette partie, avec l’équipe d’édition, dans un livre de blagues de Coluche était particulièrement mémorable ! Le jeu sort bientôt, je ne peux que vous conseiller de vous ruer dessus !

Festivals de jeux

Le lendemain, malgré la fatigue, les visiteurs sont toujours au rendez-vous ! Quel plaisir ce festival, vraiment ! Tout y est ! L’ambiance, les jeux, les crêpes… Mon festival de cœur qui le restera encore longtemps !

Conclusion du festival : De très belles rencontres, très peu de jeu cette fois-ci, de bons retours sur mes prototypes, dont certains de connaisseurs : ça fait plaisir ! Clairement pas ni la même ambiance ni le même objectif que pour Orléans mais je dirais qu’il a été bien mieux à tout niveau pour moi. On se laisse une petite semaine de repos et on repart à l’aventure !

3ème festival : Vichy

Festivals de jeux

Le festival de Vichy est encore tout récent et est encore pour beaucoup le lieu de rencontres des boutiques qui viennent voir ce qui arrive prochainement. Tout n’est pas faux là-dedans mais il manque quelques précisions. Notons tout d’abord que cette fois, les cafés ludiques ont aussi été invité à venir découvrir les futurs jeux à sortir ! Ouf ! Avec tout le travail que l’on fournit également il est réjouissant de constater que notre statut est de plus en plus apprécié et évalué à sa juste valeur. Il est aussi de plus en plus agréable de travailler et de se présenter avec le monde éditorial et de la distribution, qui nous accueille avec, la plus grande partie du temps, les bras ouverts !

Pour Vichy j’avais ramené plusieurs casquettes : je voulais représenter le Dé Masqué, le café jeu de Dijon ; j’avais également quelques prototypes à montrer à quelques éditeurs et je venais me présenter en tant que chroniqueur pour le carnet! L’occasion de revoir Hina et Flo qui m’avaient tous les deux manqués ! On a d’ailleurs mangé le meilleur burger de notre vie en s’échangeant quelques cadeaux (bon surtout Hina qui m’en a donné!) ! Encore merci c’était top !

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Le festival a une partie réservée au public avec bon nombre de jeux à tester de partout ! J’ai pu y découvrir le très drôle Lipogram, dans une partie honteuse avec l’incroyable Pierô ! Notons que incroyable ne veut pas dire « particulièrement fort ».

Festivals de jeux

J’avais également quelques boîtes à dédicacer auprès d’auteurs, d’illustrateurs et d’illustratrices ! L’occasion de parler un peu jeu et autres avec M. Théo Rivière, qui s’est avéré d’une gentillesse et d’une écoute irréprochable. On a également pu tester son tout nouveau jeu : Fragments, très chouette pour les amateurs de JDR et de narratif).

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Du côté illustrations j’ai pu revoir mon idole de toujours : David Sitbon (Greenville ; Nine ; Immortal 8 ; Iki…) qui avait l’air très en forme et tout à fait prêt pour un festival de trois jours (il est possible que j’amplifie la réalité…).

Festivals de jeux

Festivals de jeux

La talentueuse Christine Alcouffe était également de la partie, jamais très loin du ronchon mais néanmoins sympathique Ludovic Maublanc (qui n’est pas en reste niveau illu’ d’ailleurs!). Le genre de rencontre qui fait toujours plaisir ! Ça a été aussi le festival de la rencontre avec Gérald Cattiaux, l’auteur de mon chouchou de 2020 : Master Word ! Passer du virtuel au réel c’est un vrai plaisir, surtout lorsque l’on n’est pas déçu ! Et là ce fût vraiment enrichissant et satisfaisant !

Festivals de jeux

Niveau jeu j’en retiendrais quelques uns : Aetheria de chez Atalia : on reprend la mécanique de Skyjo mais avec des combinaison de pouvoirs et de cartes à placer à tel ou tel endroit pour marquer des points !
Secret Identity chez Funnyfox, utiliser des pictogrammes pour faire deviner son personnage : le matériel est incroyable et le jeu très fun !
Awimbawe, un petit jeu de cartes à 2 qui sortira début janvier chez Explor8 : rapide mais malin et taquin !

Olympe : un jeu de cartes ressemblant fortement au tarot mais avec quelques twists (annulation d’un pli ; atout changeant suivant qui lance…) qui font que j’ai vraiment beaucoup accroché !

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Niveau proto un peu d’avancé : quelques contacts pris mais surtout pas mal de retour d’un point de vue éditorial et professionnel cette fois. Il ne me reste plus qu’à retravailler un peu et croiser les doigts. Qui sait ?!

Conclusion du festival : Une ambiance particulière, les animateurs sont là pour enchaîner les explications de règles sans forcément faire jouer les jeux pour essayer de convaincre un maximum les boutiques. C’est très intéressant de voir ça de l’intérieur surtout que la plupart n’ont quand même pas hésité à répondre à toutes nos demandes. Je suis ravi aussi d’avoir pu me présenter en tant que chroniqueur, je trouve ça très important de pouvoir rencontrer les personnes avec qui on échange par mails interposés (ou par message Twitter pour certains!).

4ème festival : Octogones

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Dernier festival de ce mois de septembre un peu élargi : Octogones ! Malgré la proximité géographique je n’étais jamais venu ! Quelle honte ! Bon Octogones ce n’est pas que du jeu de société, c’est également du jeu de rôle, de la littérature fantastique… Ce mélange de genres n’est pas pour me déplaire ! Surtout que je suis accueilli dans la ville par Nathalie, bénévole des premiers jours du café ludique Moi jm’en fous je triche à Lyon et jurée de l’As d’Or ! Notre objectif du week-end est donc le même : découvrir un maximum de jeu (et papoter autour d’une bière mais c’est un objectif de tous les jours ça!). Dans un premier temps, on fait le tour du festival afin de saluer toutes les personnes que l’on connaît, ou presque. On en recroise des gens en 4 festivals (coucou Stéphane Anquetil!). On retrouve également Fanny, de chez Ludovox, avec qui on avait partagé un moment privilégié, dans une chambre d’hôtel à Vichy… Je parle d’une partie de Nouvelles ContRées évidemment hein… !

Festivals de jeux

Après un premier tour, le nombre de jeux auxquels nous n’avons pas joué est assez faible. Notre culture des jeux récents est très large à nous trois. Nous avons tout de même pu faire de belles découvertes, je parlerai entre autres de Living Forest, chez Ludonaute, un petit stop ou encore Deckbuilding course aux points bien agréable !

Sans cette équipe mais toujours avec la team Ludovox représentée par Matthieu, j’ai enfin pu tester Brazil (présent depuis Orléans Joue mais toujours rempli). Malgré quelques petits défauts, j’ai beaucoup aimé ma partie. J’ai trouvé le jeu fluide et limpide avec quelques petites mécaniques que j’ai envie d’approfondir.

Festivals de jeux

Le jeu du week-end restera tout de même un prototype. J’ai harcelé Nat’ pour qu’on aille le tester : avec tous les jeux qu’on se doit de tester parfois on a moins de temps pour des protos. Mais là, la maison d’édition Perte et Fracas, présente à Ludimania, m’avait bien vendu du rêve en m’expliquant ce futur jeu. Et j’ai bien fait ! On a passé un excellent moment devant Once upon a line ! Un jeu narratif avec des feuilles à gratter de manière coopérative et intelligente. Un grand coup de cœur en tout cas !

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Festivals de jeux

Le festival, c’est bien sympa, mais quitte à être à Lyon, à fortiori avec Nat’, autant en profiter pour faire un tour à Moi jm’en fous je triche ! Surtout que, comme le Dé Masqué, c’est un café jeu du Réseau des Cafés Ludiques qui est associatif, et ça c’est chouette ! La salle de jeu est ludiquement bien fournie, la bière est bonne et la décoration, surtout de la vitrine, très sympa ! C’est toujours un plaisir d’aller se poser chez les copains du Réseau !

Festivals de jeux

Conclusion du festival : Octogones, c’est grand, très grand et pourtant la variété de jeux de société y a été juste correcte. En revanche, l’ambiance mélangeant jeu de rôle, jeu de cartes, jeu de société… apporte un certain charme au lieu. On n’a jamais spécialement eu de soucis pour trouver une table et pour pouvoir jouer donc même s’il arrive après les autres il n’a pas été dénué d’intérêt !

Conclusion du mois de septembre : Beaucoup de festivals, de belles voir très belles rencontres ludiques que ce soit au niveau distribution, édition, auteurs et autrices ; illustrateurs et illustratrices ; membres de la presse ludique… Et une bonne dose de jeux ! Une petite avancée dans mes titres d’auteur, chroniqueur et membre de café jeu mais de grands souvenirs ! Allez, on se revoit vite pour Cannes 2022 !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *