[J2S] La Petite Mort – Lumberjacks Studio

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le jeu « La Petite Mort » de Lumberjacks Studio ! Ce nom vous dit peut être quelque chose, et vous aurez bien raison ! En effet le jeu est tiré de la bande dessinée de Davy Mourier ! Honnêtement, je ne connaissais pas la BD, mais je m’y suis intéressée lorsque j’ai vu le prototype presque fini à Cannes l’an dernier ! Il faut dire qu’un jeu qui vous affiche directement le thème de la mort, ce n’est pas bien courant et ça intrigue forcément 😉 Bon, autant vous prévenir tout de suite, il va falloir un peu d’humour noir pour accepter d’y jouer. Prêt à passer votre diplôme de faucheuse ?

La Petite Mort Lumberjacks Studio

Contenu du jeu :
133 cartes – 9 diplômes
2 aides de jeu – 20 pions Petite Mort
21 jetons Death Powa

Un jeu de François Bachelart
Illustré part Davy Mourier himself !
De 2 à 4 joueurs
Dès 14 ans
20 minutes de fauche !

Le but du jeu ? Être le premier joueur à obtenir son diplôme de Fauche en réalisant 4 objectifs

Les règles du jeu La Petite Mort

Pour la mise en place, les joueurs choisissent un des 9 scénarios disponibles. Les 3 paquets de cartes Personnage, Fauche & Caractère sont mélangés et placés au centre de la table. Chaque joueur récupère 4 personnages qu’il place devant lui. Il récupère également dans sa main, 3 cartes caractères, 2 cartes Fauche ainsi que 5 pions Petite Mort de sa couleur. La partie peut alors commencer !

La Petite Mort Lumberjacks Studio

Chaque tour se joue en 4 phases où tous les joueurs joueront en même temps :

– Événements de la vie : Chaque joueur conserve une carte Caractère, et donne les deux restantes à ses voisins de gauche et droite. Avec de nouveau 3 cartes en main, les joueurs devront en poser deux et les attacher à leurs personnages, soit au même, soit à des différents. Mais attention, un personnage ne peut pas avoir plus de 3 cartes attachées. Ces cartes vont faire vieillir votre personnage et lui donner une faiblesse (cardiaque, accident, suicide, cancer, avc … joyeux hein 😉 ). A savoir que les pictos verts annulent les pictos rouge ! Histoire de rester vivant un peu plus longtemps 😉 Parce qu’au 3ème age et donc la 3ème carte rattachée, le personnage est plus proche de son lit de mort qu’autre chose 😉

La Petite Mort Lumberjacks Studio

La Petite Mort Lumberjacks Studio

– Fauche : Les joueurs vont pouvoir tenter de faucher leurs adversaires. Chaque carte de fauche a ses petits pictos, avec des conditions à remplir pour faucher un personnage. Il faut qu’elles soient toutes sur le personnage pour qu’il puisse être fauché ! Si c’est possible, il faut placer un jeton petite mort sur la carte fauche, pour identifier le joueur à l’origine de la fauche !
Dès qu’une fauche est réalisée, on défausse la carte Fauche, et on va partager les cartes restantes (personnage + cartes attachées) avec le joueur concerné, arrondie au chiffre supérieur pour le faucheur. Si il y a 3 cartes, le faucheur en garde deux, et le joueur fauché une seule. Ces cartes sont placées dans le cimetière respectif de chaque joueur.

La Petite Mort Lumberjacks Studio

La Petite Mort Lumberjacks Studio

Si la fauche est impossible ou que le joueur ne veut pas la réaliser, il peut choisir un jeton Death Powa qu’il pourra utiliser dès le prochain tour. Il s’agit d’un jeton faiblesse qui pourra être poser sur un personnage pendant la phase de fauche pour la faciliter. Il pourra être utilisé par tous les joueurs une fois posé sur un personnage.

La Petite Mort Lumberjacks Studio

La Petite Mort Lumberjacks Studio

– Le lit de mort : Si les joueurs possèdent encore des personnages avec 3 cartes attachées dans leur zone, sans qu’ils n’aient été fauchés, ils ont bien vécu et ont gagné un repos éternel en paix. Pas de fauche, le joueur récupère les 3 cartes et les place délicatement dans son cimetière.

– La vie continue : Chaque joueur vérifie que 3 personnages sont bien dans leur zone de jeu. Si ce n’est pas le cas, on complète, et chaque joueur pioche également 2 nouvelles cartes Caractère, ainsi que des cartes fauches s’il en a utilisé.

Les tours s’enchaînent ainsi jusqu’à ce qu’un joueur ait placé son 4ème pion Petite Mort ! Le tour se finit alors et la partie prend fin avec ce joueur gagnant. Mais en cas d’égalité, on prendra en compte les points d’âme engrangés dans son cimetière.

La Petite Mort Lumberjacks Studio

La Petite Mort Lumberjacks Studio

La Petite Mort Lumberjacks Studio

Notre avis sur la Petite Mort

On a adoré ! Alors au début on était quand même réticents sur le thème, ayant vécu des décès dans nos familles respectives, c’était peut être pas le moment ni si évident que ça. Mais on s’est quand même lancés dedans, et on a bien fait de changer d’avis !

Il faut dire que le thème n’est pas très fréquent, et encore moins dans le jeu 😉 Mais l’édition proposée par les Lumberjacks Studio est canon, vraiment. Tout y a été pensé, mais oui il ne va pas falloir avoir peur de jouer dans un monde où cancers, accidents, suicides, arrêts cardiaques … seront vos principaux maîtres mots.

Les illustrations donnent toute l’ambiance, et parfois on se surprendra à ne pas vouloir faire mourir certains personnages. Pour le chéri, c’était Harry Potter par exemple. Beaucoup de personnages sont très geeks sur les bords, et du coup on a accroché tout de suite. Et bien évidemment, on fait tout pour les emmener sur leur lit de mort, avec juste une mort de vieillesse. Oui c’est bête mais j’avoue que j’en ai sauvé quelques uns comme ça ^_^ On s’amuse à tenter de reconnaître tous les personnages, et certains nous étaient bien inconnus pour le coup.

La Petite Mort Lumberjacks Studio

Avec la Petite Mort, on se retrouve dans un jeu de draft, où l’on va tout faire pour refiler les mauvaises cartes aux autres joueurs et se garder celles qui nous soignent ou nous protègent. Mais le fait de devoir quand même programmer sur plusieurs tours c’est prenant. Parce que parfois, on va tenter de se débarrasser d’une carte, parce qu’on sait qu’elle va nous être fatale, mais elle finira par nous revenir dans la figure 😉 Bref, on n’est jamais à l’abri !

Les objectifs à atteindre donnent une autre dimension au jeu, parce qu’on ne va pas seulement chercher à faire mourir les personnages des autres, mais aussi et surtout à compléter des objectifs pour poser plus vite ses pions Faucheuse. L’interactivité est au centre du jeu avec ce système de draft, et on va aussi tenter d’influencer les autres joueurs dans leurs choix, de faire mourir les personnages qu’on souhaite. Bref, interaction bien bien présente, même à deux joueurs. Même si dans cette configuration, c’est plutôt une envie de vite faire les objectifs avant l’autre.

Vous l’aurez compris, l’humour noir est au rendez vous, surtout vu les parcours de chaque personnage, mais c’est ça qui fait sa force. Le jeu en reste très simple, tout comme les règles bien accessibles, mais tout se joue avec le thème quand même. Et rien que pour ça, chapeau à l’auteur, à l’illustrateur et aux Lumberjacks pour cette belle édition. Je ne connaissais pas la BD, enfin juste de nom, mais là ça m’a donné envie de la lire. Comme quoi, il n’y aura pas besoin d’être un fan absolu de l’œuvre originale pour devenir accro à ce jeu.

Côté matériel, la boîte en forme de cercueil est carrément bien pensée, et le format des cartes est idéal. Les illustrations, je ne pense pas avoir besoin d’en reparler parce que c’est vraiment magnifique ! Des caricatures qui rentrent totalement dans l’ambiance, des pions de faucheuses ultra mignon (comme quoi !). On y a joué qu’à deux joueurs, mais j’ai quand même hâte de le sortir plus souvent et à plus de joueurs, parce qu’il reste vraiment agréable à jouer.

Alors non, ce n’est pas le jeu qui plaira à tout le monde, principalement à cause du thème, mais ce serait dommage de ne pas s’arrêter dessus. On aurait pu le faire & au final ça aurait été une belle erreur. Parce que maintenant on a hâte de découvrir l’extension (qu’on a ramené de Cannes) et de vous en parler au plus vite. Une extension avec des méchants qui vont bien venir vous pourrir votre jeu sinon c’est pas drôle 😉
Rien de nouveau dans les mécaniques, mais ce n’est pas ce qui est à rechercher quand on joue à La Petite Mort. On est plus à la recherche d’un jeu à thème original, qui se joue vite et nous plonge dans un univers inhabituel. Et on se retrouve à rire de la mort, à rire des situations folles dans lesquelles sont nos personnages. Et là on sait que ça prend, que ça fonctionne, bref que ça marche bien chez nous.

La Petite Mort Lumberjacks Studio

En bref, La Petite Mort c’est un jeu simple, avec des mécaniques très légères, mais qui vous demandera un peu de réflexion et d’observation pour ne pas vous tromper dans vos choix qui pourraient être fatals. Énorme coup de cœur pour l’édition proposée ! Oui je me répète mais c’est canon ! Et promis, on parle de l’extension très vite !
(petit message pour Xavier si tu passes par là, j’aurai adoré une partie complète de ce jeu avec toi ! Il faut se la programmer pour la prochaine fois !)

La Petite Mort vous fait envie ?


Retrouvez Lümberjacks Studios sur le net : Site internet FacebookTwitter
Retrouvez BlackRock Games sur le net : Site internetFacebookTwitter

2 pensées sur “[J2S] La Petite Mort – Lumberjacks Studio

  • 1 mars 2019 à 09:06
    Permalink

    Ma première victime fut Chuck Norris.
    Une grande fierté 🙂
    On a adoré le jeu et le design.

    Répondre
    • 22 avril 2019 à 15:00
      Permalink

      Mais grave ! Bien joué ! Fallait le faire 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *