Dark Souls The Card Game – L’Avis de Max – Funforge

Dark Souls The Card Game - Funforge

Je n’ai pas joué au jeu vidéo Dark Souls. Il me semblait particulièrement important de le souligner dès le départ. Je le connais de réputation et d’univers mais je ne l’ai jamais eu entre les mains. L’univers d’ailleurs m’a toujours intrigué mais ce qui m’a le plus attiré est la mécanique. Un deckbuilding déjà c’est cool mais c’est un peu l’option de facilité sur une licence. Saint Seyia ; Cowboy Beebop… Certains ont le petit plus d’originalité qui fait qu’on peut les apprécier facilement, d’autres plus difficilement. Ici on part sur un deckbuilding coopératif ! Cela me fait immédiatement penser à Aeon’s End, un coup de coeur que j’aime ressortir. Est-ce que celui-ci à réussi à sortir du lot ? Allons nous mourir en boucle ? Tartiflette ou raclette ? Presque toutes ces questions trouveront leurs réponses juste après : Dark Souls The Card Game

Dark Souls The Card Game - Funforge

 

Contenu du jeu :
1 livret de règles – 4 cartes personnages avec 28 cartes de leur deck de départ respectif –
4 cartes d’informations des symboles – 40 cartes de trésor commun – 10 cartes de trésor transposé
64 cartes endurance à 2 âmes – 32 cartes d’Endurance à 5 âmes
61 jetons (âme, altération d’état, dégâts, rencontre terminée) – 10 cartes rencontre Niveau 1
12 cartes rencontre niveau 2 – 8 cartes rencontre niveau 3 – 20 cartes ennemi niveau 1
20 cartes ennemi niveau 2 – 10 cartes ennemi niveau 3 – 32 cartes de comportements de boss
4 cartes de boss additionnelles – 5 cartes feu de camp – 1 plateau de bataille ennemi
1 plateau de bataille personnages – 1 plateau d’exploration

Un jeu de David Carl
Illustré par Tom Hutchings
De 1 à 4 joueurs
À partir de 14 ans
Pour des parties d’environ 60 minutes 

Dark Souls The Card Game - Funforge

Comment joue-t-on à Dark Souls – The Card Game ?

Hello darkness my old friend…

Dark Souls est un jeu de deckbuilding assez particulier. En effet on ne construit pas tant que ça son deck. Après la mise en place plutôt simple du plateau chaque joueur choisit une classe parmi les 4 disponibles : chevalier, héraut, sorcier ou assassin. Chaque classe a son deck de pré-construit avec des cartes armes, des cartes protections et des cartes endurance qui correspondent aux ressources nécessaires pour activer les autres. Les joueurs commencent au feu de camp où ils retourneront pour se soigner. À partir de là il faudra se déplacer dans le donjon pour combattre des ennemis pour pouvoir s’améliorer.

On choisit alors une rencontre (3 choix de difficultés différentes), et on installe le terrain. Une moitié est réservée à nos personnages, l’autre aux monstres. Il est indiqué sur chaque carte monstre où elle apparaît et où elle doit être placée. On sait également où ils attaqueront. D’ailleurs c’est toujours aux monstres de commencer et non, votre insupportable petite sœur n’est pas considérée comme un monstre.

Dark Souls The Card Game - Funforge

Dark Souls – The Card Game

Tous les joueurs ont 6 cartes en main. Quand un monstre attaque deux solutions : soit on peut se défendre en utilisant une carte pour, soit on subit des blessures (et éventuellement des changements d’état). Notre vie, c’est notre deck. Perdre des cartes c’est perdre des points de vie qu’on ne peut récupérer qu’en se reposant au feu de camp. On « meurt » si on en peut plus en repiocher.

Une fois la phase de monstre terminée, c’est à nous de jouer. Pour ça on peut, et n’importe qui n’importe quand, faire les actions suivantes non répétables :

– Se déplacer d’un cran orthogonalement (il faut être dans la même colonne qu’un monstre pour le taper)
– Attaquer
– Faire une action de carte autre que l’attaque (le soin par exemple)
– Défausser des cartes pour en repiocher un même nombre

Dark Souls The Card Game - Funforge

Dark Souls – The Card Game

Si tous les monstres sont morts, on récupère le butin indiqué sur la carte rencontre et les âmes indiquées sur les cartes monstres que l’on vient de tuer. Ces âmes nous serviront à acheter de nouvelles cartes endurance. Pour le moment tout ce qui est gagné est mis dans une section Butin qui ne nous appartient pas encore. C’est à dire que si on lance un nouveau combat et qu’on le perd, on perdra également ce butin là. Après chaque combat, on décide soit d’en faire un autre, adjacent à celui-ci ou au feu de camp, ou alors on se repose.

Lorsque l’on se repose, on récupère toutes nos cartes, on affiche le feu de camp suivant et on en applique les effets. Notre taille de deck augmente afin que nous puissions y ajouter les trésors obtenus, de nouvelles cartes endurance etc. Toutes les rencontres effectuées deviennent à nouveau disponibles sauf les boss. Ceux-ci sont morts définitivement. Le jeu s’arrête lorsque les deux boss sont morts ou lorsque qu’il n’y a plus de feu de camp disponible.

L’avis de Max sur Dark Souls The Card Game !

A-t-on allumé le feu ? 

Dark Souls The Card Game - Funforge

Je n’ai, tout d’abord, ni eu le temps ni l’envie d’essayer ce jeu à 4. Je n’y ai joué qu’à 2 joueurs qui me semblait être, comme pour Aeon’s End, le nombre de joueurs optimal. Celui-ci devrait cela dit très bien fonctionné à plus aussi. Bref, cessons de spéculer et avançons ! Dark Souls est un deckbuilding original. Le deck ne changera que peu du début à la fin mais ce qu’on rajoute nous aide vraiment. Les combats sont plutôt bien amenés, ils sont clairs et facilement compréhensibles. Mise à part la première attaque ennemie on peut ensuite facilement anticiper ce qu’il va se passer. Sauf sur les boss qui restent assez chaotiques mais ce sont des boss donc cela reste cohérent.

Dark Souls The Card Game - Funforge

Dark Souls The Card Game

La partie « Stop ou encore » entre les combats est fort sympathique également. Prend-on le risque de refaire un combat auquel cas on peut perdre le butin du précédent ou joue-t-on la prudence en se reposant mais en ayant moins d’âme et d’équipement possible ? Même chose, au feu de camp il faut se partager âmes et armes. On peut également s’échanger des cartes si jamais notre deck ne nous convient pas assez.

J’ai eu l’occasion de voir les 4 héros en action, ils ont tous leur spécificité (deck + pouvoir) et semblent tous aussi utiles. Les 4 boss sont également uniques et surprenants : il est toutefois dommage de ne pas en avoir plus (deck en plus à venir?).

Dark Souls The Card Game - Funforge

Les + :

Un deckbuilding coopératif : original et bien fait
Une ambiance « donjon » bien rendue ( bravo aux illustrations!)
Un mélange de mécaniques frais et emballant
Un jeu plutôt court (1h) qu’on peut facilement sortir
Des icônes facilement reconnaissables, peu ou pas de question à ce sujet

Les – :

Pas assez de boss, même en mixant les combinaisons, 4 boss c’est peu
Très bonne découverte mais une fois la surprise des premières parties je doute du renouvellement du jeu.

En conclusion Dark Souls est un très bon jeu de deckbuilding, dans lequel on se plonge facilement et agréablement. La découverte des decks des personnages et de leur façon de jouer est fort appréciable et l’univers est bluffant. En revanche il est possible qu’après 5/6 parties le soufflé retombe et qu’on passe à autre chose. Néanmoins il plaira peut-être aux joueurs solo qui aiment se lancer des challenges, aux néophytes de deckbuilding et aux amateurs de l’ambiance donjon. Et puis 6 parties c’est déjà du bon temps ludique qui s’annonce !

Dark Souls The Card Game vous fait envie ?

Retrouvez Funforge sur le net : FacebookTwitterSite Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.