[TEST] Shadow of the Colossus PS4

Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, force est de constater que les remakes/remasters et autres portages d’anciennes consoles font partie intégrante du paysage vidéo-ludique actuel ! Bien que cette pratique existe maintenant depuis une dizaine d’années, nous nous demandons toujours s’il est bien raisonnable de repasser à la caisse à chaque fois. Évidemment, le but principal des remakes/remasters est avant tout de nous permettre de découvrir des jeux que nous avions pu rater à l’époque, et aussi, donner une nouvelle visibilité à l’œuvre auprès des nouveaux joueurs ! Aujourd’hui, c’est au tour d’un jeu sublime d’avoir droit à son remaster, j’ai nommé : Shadow of the Colossus !

Shadow of the Colossus est initialement sorti sur Playstation 2 en 2005 ! Qualifié d’œuvre d’art par les médias de l’époque, il revient en exclu sur PS4 plus beau que jamais ! Et c’est les petits gars du studio Bluepoint qui se sont attelés à ce travail. Après nous avoir proposé des remasters de qualité avec God of War Collection (PS3) ou encore Uncharted The Nathan Drake Collection (PS4), ils nous livrent une version sublimée de Shadow of the Colossus !

Shadow of the Colossus

Une intro qui annonce la couleur !

Dans Shadow of the Colossus, vous incarnez Wander, bien décidé à braver les interdits en se rendant sur une terre interdite, afin de redonner vie à une jeune fille nommée Mono. Pour cela, il apprend qu’il devra vaincre 16 puissants colosses qui errent sur la terre interdite ! Pour réussir à les terrasser, il n’aura en sa possession que son épée de lumière et un arc. Il sera aussi accompagné tout au long de son périple par son fidèle cheval Agro ! Car oui, Shadow of the Colossus est un open world, et un open world suffisement grand pour que votre cheval soit votre meilleur allié lors de vos déplacements entre les différents colosses !

Shadow of the Colossus offre des panoramas sublimes !

Déjà en 2005, le jeu proposait des graphismes assez jolis avec de vastes étendues sauvages, des forêts lugubres, des montagnes ou encore des étendues d’eau. Un mélange visuel assez impressionnant qui transportait le joueur au sein de l’œuvre. Aujourd’hui, et grâce au travail du studio Bluepoint, Shadow of the Colossus se drape de textures beaucoup plus fines, d’une gestion de la lumière améliorée et d’une distance d’affichage accrue ! Et le tout avec un framerate constant et avec quasiment aucun clipping ! L’atmosphère qui pèse sur la map est parfaite et on a un vrai sentiment de liberté qui nous prend lorsque l’on galope seul au travers de la terre interdite ! On pourrait regretter le vide total de la map, mais après tout, nous sommes sur une terre interdite, seuls les colosses foulent son sol, et il n’y a aucune autre forme de vie sur ces terres ! Mais le vide créé par le manque de vie de la carte se transforme vite en contemplation. Avec les panoramas sublimes que nous propose le jeu, on se rend compte que Shadow of the Colossus est avant tout une aventure solitaire, une ode au voyage !

Shadow of the Colossus

Un gameplay inchangé !

Le gameplay quand à lui n’a pas changé d’un pouce ! Et pourquoi faire ? Sachant qu’il était déjà très bon à l’époque, il est toujours aussi bon maintenant ! Cependant, certaines petites choses auraient mérité d’être retouchées… A commencer par la maniabilité d’Agro, le cheval. Pour ce qui est du reste, il vous suffit de brandir votre épée de lumière et de la diriger grâce au stick droit afin de réunir les faisceaux lumineux (les reflets du soleil sur votre lame) en un seul point. Cela vous montrera la direction du prochain colosse que vous devrez abattre. Une fois arrivé face à ces géants, il vous faudra scruter votre environnement ainsi que leurs mouvements afin de vous approcher d’eux pour tenter de les terrasser ! Mais pour cela, il vous faudra aussi repérer leurs points faibles grâce à votre épée de lumière, de la même façon que vous détecterez les colosses. Une fois les points faibles repérés, vous n’aurez plus qu’a tenter d’escalader ces mastodontes pour les terrasser. Mais attention à votre jauge d’endurance qui se videra lors de votre session d’escalade et aussi lorsque le colosse de débattra pour vous faire tomber (vous ne pensiez tout de même pas qu’il resterait passif alors que vous tentez de l’occire ^^) ! Petite précision supplémentaire somme toute logique, chaque colosse est de plus en plus difficile au fur et à mesure que vous progressez dans l’histoire !

Shadow of the Colossus

Shadow of the Colossus

Mon avis sur Shadow of the Colossus

Comment ai-je pu passer à côté d’un tel chef d’œuvre à l’époque je l’ignore… Mais grâce au studio Bluepoint et à Sony, j’ai enfin eu la chance de poser mes mains sur ce remaster ! La recette de l’opus original fonctionne toujours autant aujourd’hui, et le travail du studio Bluepoint est remarquable. Les textures et la gestion de la lumière, ainsi que les animations de Wander sont impeccables, digne des productions actuelles ! Alors certes, on peut toujours regretter le manque de vie sur la map, mais malgré cela, Shadow of the Colossus n’a vraiment rien à envier aux jeux actuels ! Cette œuvre d’art n’a vraiment rien perdu de sa superbe, elle a même été sublimée dans cette édition PS4.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une pensée sur “[TEST] Shadow of the Colossus PS4

  • 9 avril 2018 à 19:13
    Permalink

    hello,merci beaucoup pour ce chouette article après les Let’s Play Shadow of the Colossus,voilà pk les photos!;)
    àtrèsvite pour de Nouvelles Aventures!:D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *