[TEST] Metro Redux – Switch

Alors qu’il y a un an arrivait dans nos chaumières l’excellent Metro Exodus, la licence fait son retour ce 28 février 2020 avec le portage  sur la Nintendo Switch du remaster de Metro 2033 et de Metro Last Light, j’ai nommé : Metro Redux !

Alors que Metro 2033 et Metro Last Light sont sortis respectivement en 2010 et en 2013, les deux jeux ont eu droit à une légère refonte graphique dès 2014 et ont été portés sur les consoles de nouvelles génération avec l’intégralité de leurs contenus respectifs. C’est de cette version dont nous allons vous parler aujourd’hui sur le blog ! Alors que nous propose ce Metro Redux sur la Nintendo Switch ?

Petite piqûre de rappel :

La série des Metro nous raconte l’histoire de Artyom, né peu de temps après une apocalypse nucléaire ayant ravagé la planète et obligeant les survivants à se réfugier sous terre, dans le métro, afin d’échapper aux radiations mortelles de la surface.

La vie s’est organisée dans les stations jusqu’à en devenir de petites villes toutes reliées entre elles par les lignes de métro. Mais tout n’est pas rose sous la surface ! Certaines stations sont occupées par des groupes peu recommandables…. On retrouvera par exemple une station communiste, une autre néo-nazis, voir même une secte cannibale. Mais heureusement il y a le plus grand regroupement de stations connu sous le nom de « Polis » qui semble être le dernier bastion d’une civilisation à peu près normal.

Tout au long de vos déplacements vous croiserez aussi des plus petites stations avec des humains essayant de survivre tant bien que mal en faisant du commerce avec les autres stations (les munitions de bonne qualité étant devenues la monnaie la plus utilisée sous la surface). Mais attention, vous ne serez pas en sureté dans les tunnels sombres du métro, de terribles créatures nées des radiations et terriblement dangereuses ne laisseront pas les humains se reconstruire en paix.

Que nous offre Metro Redux sur Switch ?

Et nous allons commencer par un très bon point pour cette version Switch de Metro Redux ! A l’heure où certains éditeurs nous proposent des versions boîtes de leurs jeux avec uniquement un code de téléchargement à l’intérieur, 4A Games nous livre ici une cartouche avec l’intégralité des deux jeux ainsi que leurs DLC ! Donc on ouvre la boîte, on insère la cartouche et on joue ! Ni plus, ni moins.

Côté durée de vie vous allez être servi, comptez environ 12h pour Metro 2033 et un peu moins pour Metro Last Light ! Lors de votre premier lancement, 2 styles de jeu s’offrent à vous : le mode « Survie » qui proposera une expérience orientée survie (sans rire ^^) avec des ressources limitées et des combats plus dangereux, et le mode « Spartiate » qui, lui, réduira la difficulté globale tout en augmentant les ressources disponibles rendant le jeu un peu plus arcade et bourrin ! Vous aurez aussi accès après ce choix à 4 niveaux de difficulté. Donc il y en aura pour tous les goûts.

Et la prise en main dans tout ça ?

Malgré une sensibilité un peu trop prononcée des sticks de la Switch, ce Metro Redux se laisse appréhender de manière tout à fait correcte. Cependant les nombreuses commandes ne sont pas toujours bien optimales et vous ferez souvent des choses que vous ne souhaitiez pas faire à la base.

La visée quand à elle est assez sensible comme dit précédemment mais avec le temps vous vous y habituerez. Pour les puristes, vous pourrez totalement désactiver l’aide à la visée. Et pour les autres vous pourrez la paramétrer à votre convenance.

Certaines combinaisons de touches sont assez délicates, comme pour allumer la lampe torche, utiliser la batterie, le masque à gaz ou encore le changement de filtres. Pour cela vous devez appuyer sur la gâchette L ainsi que sur une des touches de la croix. Mais une fois quelques heures passées vous n’aurez plus de soucis et vous pourrez vous lancer corps et âme dans ce Metro Redux !

Techniquement ça donne quoi ?

Techniquement, le jeu tourne à 30 images par seconde que ce soit en mode portable ou en mode TV. Et en 720p en mode portable et 1080p sur votre TV. Bien que techniquement en deçà des versions PS4, Xbox et PC, la nintendo switch nous propose un jeu assez propre en mode portable. Sur la TV par contre il y a beaucoup de scintillement et les textures sont parfois assez grossières. Et dire qu’en 2010 Metro 2033 était un maître étalon graphiquement et mettait à genou la plupart des configs PC !

En mode portable le jeu envoie du pâté, aucun ralentissement, et visuellement cela reste très impressionnant. Les effets de lumière sont toujours aussi sublimes. Tout comme l’ambiance toujours aussi pesante et oppressante dans les tunnels du métro.

Attention cependant…. Les jeux étant très sombres, il est quasiment impossible d’y jouer en extérieur en plein jour à cause des nombreux reflets sur l’écran de la console ! Vous ne verrez tout simplement rien… Cependant, si vous jouez à Metro Redux dans un endroit peu éclairé, vous serez happer par l’ambiance se dégageant des jeux .

Mon avis sur Metro Redux

Ce portage de Metro Redux sur la Nintendo Switch s’adressera principalement à ceux qui ne connaissent pas la série. Ou alors à ceux qui comme moi ont eu envie de refaire l’aventure en mode portable bien calé au fond de son canapé ou de son lit. Ceux pour qui jouer à ces deux jeux en mode portable ne les intéressent pas et disposant d’un PC, PS4 ou Xbox One, je ne peux que vous conseillez de jouer à Metro Redux sur ces plateformes en priorité ! Pour les autres, n’hésitez pas une seconde. Pour un peu moins de 40€, vous avez là 2 jeux vraiment très bons qu’il ne faudrait surtout pas rater ! Bienvenue à la série Metro sur la petite dernière de Nintendo !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.