Sakura – Test et avis par Max – Origames

Ce qui est bien avec les jeux c’est que l’on peut devenir ce que l’on veut. Je vous ai transporté dans un monde fantastique visiter les paysages de Cartographers. Ensuite nous nous sommes transformés en cuisiniers russes dans Soviet Kitchen. Aujourd’hui on sort son pinceau, et on s’envole direction le Japon pour tenter de peindre l’empereur dans Sakura, Le jardin de l’Empereur !

Sakura - Origames

Contenu du jeu :
Un livret de règles – 60 cartes (numérotées de 1 à 60)
54 jetons – 6 peintres – 1 empereur

Un jeu de Reiner Knizia’s
Pour 2 à 6 joueurs
À partir de 10 ans
20 à 40 minutes la partie.

Sakura - Origames

Comment joue-t-on à Sakura ?

Sakura, le jardin de l’empereur ou Sakura comme on l’appellera désormais, est un petit jeu familial de cartes et de coups fourrés. Tous les joueurs sont des peintres essayant d’immortaliser l’Empereur dans son jardin. Il faudra donc être assez près de lui pour capturer tous les détails tout en restant à une distance raisonnable pour ne pas le déranger durant sa balade. Les joueurs commencent tous à l’entrée du parc et l’Empereur un peu plus loin. Tous les joueurs piochent 5 cartes. À chaque tour de jeu, tout le monde jouera une carte face cachée. Une fois cela fait, toutes les cartes sont retournées et on en applique les effets en partant de celle dont le numéro est le plus faible pour aller vers celle dont le numéro est le plus élevé.

Sakura - Origames

Sur chaque carte, 2 effets sont à résoudre dans l’ordre, de haut vers le bas. Le premier concerne principalement l’Empereur, le deuxième le joueur qui a utilisé la carte. On va ainsi pouvoir faire avancer et reculer l’Empereur, de même avec son peintre. Parfois, on pourra même faire reculer le personnage qui est le plus proche de l’Empereur, ou faire avancer celui qui est le plus loin.  Jusqu’à maintenant le jeu semble simple et peu passionnant mais, et c’est un « mais » important, il ne faut jamais toucher l’Empereur !

Sakura - Origames

Tous les joueurs commencent la partie avec 5 jetons de leur couleur, représentant des points de victoire. Chaque fois qu’un peintre touchera l’Empereur, il perdra un point et devra reculer de trois cases. Autant dire que ce n’est pas dans votre intérêt. En revanche c’est dans celui des autres d’essayer de vous y pousser… Évidemment les plans que vous concevez ne se passeront que rarement comme il le faut ! Et c’est tant mieux !

En effet, comme expliqué précédemment, les cartes sont jouées dans l’ordre croissant de leur numéro. Vous pouvez très bien prévoir de pousser un adversaire à la faute mais que celui-ci se soit défendu au préalable ! De même vous serez parfois obligé de reculer pour éviter les pièges des autres joueurs !

Sakura - Origames

Comment gagne-t-on ?

La réponse est simple : il faut avoir le plus de jetons à la fin de la partie. Pour cela il faudra non seulement éviter d’en perdre mais aussi en gagner ! Plutôt logique tout ça n’est-ce pas mais ça ne nous dit pas comment faire ! Et bien sur son chemin l’Empereur va voir des « Sakura », ces arbres majestueux aux fleurs roses. Chaque fois qu’il en croisera un pour la première fois, il s’arrêtera devant pour l’admirer. Ce qui arrêtera immédiatement le tour en cours (après résolution de la carte l’ayant conduit ici) et on procèdera à une remise de points. Plus on sera près de l’Empereur à ce moment du jeu, plus on pourra le dessiner correctement et donc plus on recevra de points. La partie s’achève au moment ou l’Empereur est arrivé à la sortie du jardin.

Sakura - Origames

À deux joueurs, un troisième peintre sera joué par le jeu : à chaque tour on retournera la première carte de la pioche et on appliquera les effets. Cela ne pose aucun soucis car on ne peut jamais choisir délibérément de déplacer tel ou tel autre personnage. Ce qui rend les erreurs encore plus fréquentes et drôles !

Sakura - Origames

Mon avis sur Sakura

La première fois que j’ai lu les règles, j’y ai vu un petit jeu sympathique où on pourrait se tacler tranquillement de temps en temps mais sans plus. Ce qui me permet aussi de faire un petit commentaire sur ces règles qui sont très bien illustrées et vraiment claires : une lecture suffit à bien cerner le jeu, seuls les symboles demandent un peu de mémorisation mais rien de bien compliqué. Il y aurait pu y avoir des petites cartes récapitulatives mais rien d’insurmontable.

Finalement on se lance à 5 joueurs. Que de fous rires ! Il est dur de prévoir et d’anticiper tout ce qui peut se faire en un tour, il faut se concentrer sur soi mais faire attention que les autres ne marquent pas trop de points. Il arrive qu’on soit dernier, loin derrière mais qu’en un tour on repasse en tête voire même qu’on dérange l’Empereur ! On pense jouer en premier et déclencher la fin de partie mais quelqu’un nous passe devant et nous rafle la victoire !

Sakura - Origames

On y retrouve des sensations de  « Colt Express » dans la programmation et l’interaction avec les autres joueurs. Mais aussi un petit côté « 6 qui prend » avec l’ordre des cartes numérotées.

Les illustrations sont très belles et le plateau agréable bien qu’un peu gondolé (peut-être est-ce juste mon jeu?). La rejouabilité est là, deux parties consécutives ne peuvent pas se passer de la même façon. Le jeu tourne aussi très bien à deux, avec le troisième personnage contrôlé par le jeu qui se met à faire de très beaux mouvements par hasard !

En conclusion Sakura est un jeu de programmation et de fourberie qui passera très bien avec des plus jeunes comme des moins jeunes, très bien pour commencer une soirée dans une bonne ambiance, et vraiment fun à 5 ou 6 !

Sakura vous fait envie ?

Retrouvez Origames sur le net : Site internetFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.