Oriflamme Embrasement – L’Avis de BDPhilou – Studio H

Oriflamme : Embrasement
(Stand alone compatible avec le 1er Oriflamme)

Un jeu d’Adrien et Axel Hesling
Illustré par Tomasz Jedruszek
Edité par Studio H
3 à 5 joueurs / 20 minutes / 10 ans et +

Oriflamme Embrasement - Studio H

Le retour du Roi !

Oriflamme, premier du nom, a vraiment été pour moi l’une des plus belles surprises de cette année ludique. Simple, efficace et magnifiquement méchant, il occupe la plus haute place de mes jeux d’ambiance/rapide les plus joués en 2020 (au côté de l’excellent Carro Combo de Gigamic et de l’increvable Profiler de Cocktail Games). Ce jeu m’a d’autant plus surpris que je n’ai entendu parler de lui pour la première fois que lors de sa nomination pour l’As d’Or. Une sélection inattendue par beaucoup… mais tellement justifiée une fois le jeu en main. Coups bas et prises de risques sont les maitres mots de ce jeu.

Au final, c’est bien ce challenger de la plus grande compétition ludique française qui a remporté le prestigieux prix. De mon point de vue, c’est amplement mérité. Bravo au jury de l’As d’or d’avoir su dénicher cette pépite. Aujourd’hui, Studio H nous propose « Oriflamme : Embrasement ». S’agit-il pour l’éditeur de surfer sur la vague de ce succès pour nous proposer une suite « bas de gamme » ou nous propose-t-il d’ajouter une nouvelle dose de méchanceté jouissive au jeu de base ? Réponse dans ce test.

Comment joue-t-on à Oriflamme Embrasement ?

« Leçon n°1 : Vise-les avec le côté pointu »
(Jon Snow / Le Trône de Fer).

Ce nouvel opus d’Oriflamme repose sur les mêmes règles que son ainé. Pour les résumer, chaque joueur dispose des 10 mêmes personnages/Intrigues ayant chacun un effet propre. En début de partie, chaque joueur en défausse 3 au hasard et jouera donc avec les 7 restantes. Deux petites nouveautés apparaissent dans cet opus lors de sa mise en place : Chaque joueur prépare devant lui face visible sa carte « Jumeau » et un jeton « Corruption ». Ils entreront en jeu le moment venu.

Les Deux Tours Oriflamme Embrasement

Chaque manche se divise en 2 phases. Tout d’abord, chacun choisit de poser l’une de ses cartes personnages face cachée au milieu de l’aire de jeu. Celle-ci doit se situer avant ou après les cartes déjà posées de façon à créer une ligne. Il est possible de poser sa carte sur une des siennes précédemment posée pour la protéger. Ensuite, une fois que chacun a posé sa carte, en suivant l’ordre prévu par le jeton Oriflamme, les joueurs choisissent s’ils révèlent ou non leur carte. S’ils le font, on la retourne et l’effet de celle-ci s’applique. Sinon, on pose un jeton d’influence sur la carte tenue secrète.

Oriflamme Embrasement - Studio H

Le joueur remportera ses jetons d’influence ainsi posés (symbolisant les points de victoire) soit en fin de partie si sa carte n’a pas été révélée, soit au moment où il choisit de la révéler. De plus, 1 point d’influence est remporté chaque fois qu’un joueur élimine une carte.

Bien évidemment, tout le sel de ce nouvel opus repose sur ses nouveaux rôles que je vais m’empresser de vous présenter. Ceux-ci sont divisés en Personnages et Intrigues.

Les cartes « Personnage »

(Elles restent en jeu tant qu’elles ne sont pas éliminées)

Prince et Jumeau : Une fois le Prince révélé, il faut placer sa carte « Jumeau » dans la file. Si le Prince meurt, le jumeau est défaussé sauf s’il est protégé par une autre carte (Et inversement). Chacun rapporte 1 Point d’influence à son propriétaire.
Coupe-Jarret : Permet d’éliminer une carte adjacente et toutes les cartes du même nom qui sont déjà révélées. Le Coupe-jarret ne gagne de Point d’influence que s’il commet au moins 2 assassinats.
Intrigante : Gagner 2 Points d’influence ou défausser cette carte si elle est adjacente à une pile de cartes (c’est-à-dire une carte en protégeant une autre).

Oriflamme Embrasement - Studio H

Reine : Gagner 2 Points d’influence. Si un joueur adverse élimine la Reine, il gagne un Point d’influence de plus.
Félon : Chaque joueur perd 1 Point d’influence pour chaque carte adjacente.
Apothicaire : Éliminer une carte adjacente à une autre carte de votre famille.

Les cartes « Intrigue »

(Une fois leur pouvoir appliqué, elles sont retirées du jeu)

Usurpation : Éliminer un personnage adjacent. Celui-ci est remplacé par le même personnage de votre famille.
Machination : Activer la capacité d’un personnage révélé de votre famille. Vous pouvez répéter cet effet pour chaque Point d’influence présent sur votre carte Machination.
Corruption : Placer votre jeton Corruption sur la carte de n’importe quel personnage révélé : Celui-ci fait dorénavant parti de votre famille.
Guet-Apens : Si le joueur révèle son propre guet-apens, il ne gagne d’un seul jeton d’influence (et non la totalité de ceux présents dessus). S’il est révélé par l’effet d’un autre joueur, le propriétaire du Guet-Apens vole 3 Points d’influence à son agresseur.

Oriflamme Embrasement - Studio H

Une fois le sixième tour de jeu terminé (la 7ème carte n’est jamais mise en jeu), c’est le joueur ayant cumulé le plus de points d’influence qui est déclaré vainqueur.

IMPORTANT : Un personnage bonus est offert aux premiers acheteurs. Pensez à le demander à votre revendeur car il n’est pas inclus dans la boite. Il s’agit de la Générale. Celle-ci rapporte 1 Point d’influence de base plus 1 Point d’influence supplémentaire pour chaque membre de sa famille en 1ère et dernière position de la file.

L’avis de BDPhilou sur Oriflamme Embrasement

Oriflamme Embrasement - Studio H

Les plus :

Une charte graphique toujours aussi belle,
Un tiroir qui s’ouvre sur le côté et non vers le bas comme le 1er Oriflamme (beaucoup plus pratique),
 Parfaitement jouable en mélangeant les rôles avec la 1ère boite,
Un conseil de mise en place pour jouer avec les cartes des 2 boites,
Des règles mieux écrites et qui ne laissent place à aucun débat,

Oriflamme Embrasement - Studio H

Une iconographie plus claire,
Toujours aussi addictif et drôle à plusieurs,
Le bonheur que l’on ressent quand on arrive à piéger un adversaire,
Des nouveaux rôles encore plus méchants,
Un personnage Goodies offert aux premiers acheteurs : « La Générale » (N’oubliez pas de le demander à votre revendeur) 

Les moins :

Sans doute que ceux qui n’ont pas accroché au premier Oriflamme ne seront pas plus attirés par ce nouvel opus,
Compliqué (mais pas impossible !) de trouver des protèges-cartes adaptés.

« Tous ceux qui ne sont pas nous, sont nos ennemis » (Cersei Lannister / Le Trône de Fer)

Vous l’aurez compris, Oriflamme est vraiment un jeu que j’aime beaucoup. La venue de ce nouvel opus ne fait que renforcer ce sentiment. Toujours aussi accessible (un temps d’apprentissage des rôles est tout de même à prévoir), cette nouvelle itération fait tout aussi bien son office que son grand frère. Meilleur ? Je ne sais pas. Indispensable ? Si vous avez aimé le premier, je ne saurai que trop vous conseiller de compléter votre collection tant les nouveaux rôles renouvelleront vos parties. Si vous ne connaissez pas encore le jeu de base, c’est l’occasion rêvée de faire le premier pas. Personnellement, je le trouve un poil plus méchant… ce qui n’est pas pour me déplaire.

Oriflamme Embrasement - Studio H

Ce jeu de fourberies s’est très vite imposé comme l’une des valeurs sures de la pause du midi : rapide, simple et réellement jubilatoire lorsque vos coups fourrés font mouche. Comme pour le premier opus, le jeu repose davantage sur la prise de risque que sur une stratégie implacable. En effet, les cartes jouées étant placées dans un premier temps faces cachées, tout le plaisir du jeu vient de la surprise des effets qui vont se déclencher… parfois même contre son propriétaire. Le petit frère de l’As ne casse pas les codes donc mais il ajoute une diversité de personnages bienvenue. Pour moi, cet Oriflamme : Embrasement est un indispensable de toute bonne ludothèque.

Oriflamme Embrasement vous fait envie ?

Retrouvez Studio H sur le net : Site InternetFacebookTwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.