Lama – Test et Avis – Gigamic

Petit jeu de cartes rapide et très accessible à vous présenter aujourd’hui, avec Lama, chez Gigamic ! On l’a reçu juste avant Cannes, mais on n’avait pas eu le temps de l’essayer. Du coup on a pu y jouer à Cannes, et au retour on a enchaîné les parties à 2 mais aussi avec nos neveux. Et on vous propose de découvrir tout de suite notre avis dessus !

Lama - Gigamic

Contenu du jeu :
56 cartes (valeurs entre 1 et 6, et 8 lamas) – 70 jetons (noirs & blancs)
1 livret de règles

Un jeu de Reiner Knizia
Illustré par Rey Sommerkamp et Barbara Spelger
Pour 2 à 6 joueurs
Dès 8 ans
20 minutes de lama !

Le but du jeu ? Avoir le moins de points possible

Lama - Gigamic

Comment on joue à Lama ?

Pour la mise en place, on mélange toutes les cartes. Chaque joueur récupère 6 cartes, le reste forme la pioche. On retourne la première carte, et la partie va pouvoir commencer.

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

Dans Lama, chaque carte qui ne sera pas posée à la fin rapportera des points. Mais comme le but n’est pas d’en avoir le plus, il faudra être assez malin pour les poser toutes ou s’arrêter à temps.

1 sur 1, 2 sur 1, 3 sur 2 … Lama !

A son tour, un joueur aura plusieurs possibilités :

– Poser une carte : il pourra poser une carte de sa main sur celle visible sur la table. Si la carte est un chiffre, il ne pourra poser qu’une carte de même valeur ou supérieure de 1 dessus. Si la carte est un 6, il ne pourra poser qu’un lama dessus. C’est un lama ? Alors le joueur pourra poser un 1 ou un lama dessus.

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

– Piocher une carte : si le joueur ne peut pas jouer, il prend la 1ère carte de la pioche mais ne jouera pas à ce tour. La pioche est épuisée ? Le joueur ne peut pas piocher.

– Quitter la manche : s’il ne veut pas jouer ou piocher, le joueur peut quitter la manche et s’arrêter là. La partie continuera pour les autres joueurs.

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

La manche prendra fin si un joueur a posé toutes ses cartes ou si tous les joueurs ont quitté la manche. Tant qu’il le peut et le veut, un joueur seul peut continuer à poser ses cartes pour s’en débarrasser.

On passe au calcul des points !

Dès que tous les joueurs se sont arrêtés, ou qu’un a fini de poser ses cartes, on passe au décompte des points. Chaque joueur calculera ses points en fonction des cartes qui sont devant lui. On ne comptera qu’une valeur pour chaque série de cartes. Si le joueur a plusieurs 4, sa série vaudra 4 points. Les lamas valent 10 points.
Une fois ce calcul fait, les joueurs récupèrent un nombre de jetons correspondants, en sachant que les blancs valent 1 point et les noirs 10 points.

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

Le joueur qui a réussi à poser toutes ses cartes peut se défausser d’un de ses jetons s’il en possède. Que ce soit un jeton d’un point ou de dix points. On repart alors pour une nouvelle manche, jusqu’à la fin de partie.

La fin de partie est annoncée lorsqu’un joueur a 40 points. Le joueur qui aura le moins de points sera déclaré grand gagnant du Lama Show ! (pardon je m’égare ^_^)

Notre avis sur Lama !

Dans sa petite boîte métal, on retrouve un jeu très simple, très accessible mais qui prend très bien ! Preuve en est, avec mes neveux, celui de 5 ans en est accro. Parce que oui, du moment qu’on sait compter de 1 en 1 et jusqu’à 6, le concept du jeu sera tout de suite acquis.

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

Simple et très accessible

Je viens de le dire mais oui, avec Lama, on a un jeu de cartes rapide, idéal pour l’apéro, pour des parties rapides, en famille ou entre amis et même avec les plus jeunes. On a expliqué les règles à mon neveu de 5 ans, et il a tout de suite compris le principe (et accessoirement il m’a laminé mais ça c’est un autre sujet !). Quoiqu’il en soit, sa seule difficulté c’était de savoir s’arrêter ! Il n’y pensait pas et était dans l’esprit Uno à vouloir se débarrasser de toutes ses cartes.

Mais en dehors de ce point là, aucun soucis, il comprenait l’utilité des Lamas et l’idée de nous piéger parfois en posant les cartes supérieures alors qu’on avait l’intention de mettre des cartes identiques. Il arrivait à créer ses parcours de cartes pour les poser sans trop de soucis.

Lama - Gigamic Lama - Gigamic

Un matériel basique mais efficace

Côté matériel, on retrouve les boîtes métal que j’aime beaucoup chez Gigamic. Ces jeux que j’emmène facilement partout, même en extérieur. Ici, pas besoin de papier ni de stylo pour noter les scores vu que tout se fera avec les jetons, et c’est bien pensé ça ! Vraiment.

Le design attire avec des cartes colorées, et les lamas encore plus. Que ce soit les plus jeunes ou les plus âgés, le matériel est efficace et suffit largement pour ce style de jeu. Il a été nominé au Spiel des Jahres en 2019, ça peut surprendre, pour un jeu aussi simple, mais pourquoi pas ! On sait que les Allemands sont très friands de ce style de jeu. La mécanique fonctionne très bien même avec des non joueurs, alors même s’il n’a pas gagné, sa nomination pouvait paraître logique.

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

On a une mécanique de défausse, qui marche vraiment bien et qui risque de rendre vite accro ! Les parties s’enchaîneront pour parfois prendre une belle revanche. On a un jeu qui change tout le temps, une défausse où il faudra réadapter son petit plan bien ficelé pour se débarrasser de ses cartes. Bref, on ne peut pas vraiment prévoir à l’avance pour le coup mais on s’en passe facilement dans Lama.

Encore du hasard

Et bien oui, qui dit pioche dit hasard, et ça influencera vos parties. Mais comme je l’ai déjà dit plus d’une fois sur le blog, ça ne me dérange vraiment pas. C’est le jeu et c’est comme ça. Mais ça pourra facilement rebuter les joueurs qui aiment optimiser leurs tours, calculer un peu comment s’en sortir. Là, on est vraiment pas dans cette direction, autant le dire.

Rien n’empêche que ce jeu peut être intéressant et idéal à tout moment. En tout cas ici, on ne compte plus le nombre de parties, et le neveu est tout fier de dire qu’il a joué à un jeu de grands !

La subtilité de l’abandon rapide

Parfois, on sera amenés à une prise de risque et des subtilités qu’on aura pas vues avant. Est ce qu’on prend le risque de repiocher ou on se couche direct ? Chacun aura sa technique, sa petite pointe de stratégie pour ramener le moins de points possible. Alors oui, ça sera bien rageant quand un joueur finira de poser ses cartes et nous laissera avec un max de points. Mais c’est le jeu hein 😉

Lama - Gigamic

Lama - Gigamic

Mais cette possibilité de quitter le jeu en plein milieu de manche, peut aussi s’avérer payante pour récupérer le moins de points. Surtout s’il nous reste un 1 par exemple 😉 Par contre le lama peut vite faire très mal ! Pour en avoir fait les frais, je peux vous l’assurer 😉

Bref voilà, on a quelque chose qui sera expliqué en moins d’une minute, qui prendra rapidement, et typiquement c’est le style de jeu qu’on sortira dès qu’on aura peu de temps. Une version de stop ou encore, où il faudra être prudent sans trop l’être non plus, aventurier sans trop l’être, bref, à vous d’adapter chacune de vos parties.

Lama est-il pour vous ?

Si vous cherchez un jeu simple, mais très simple, sans finalité aucune sauf le plaisir ludique de pouvoir y jouer en un rien de temps avec tous types de joueurs, alors vous pouvez foncer ! Lama devient un indispensable des jeux de cartes rapides, accessibles, et qui plaira à tous, même aux plus jeunes. Et honnêtement, on est bien mieux avec Lama qu’avec un simple Uno, je vous le dis !

Lama vous fait envie ?

Retrouvez Gigamic sur le net : Site internetFacebookTwitter

Une pensée sur “Lama – Test et Avis – Gigamic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.