[J2S] CodeNames par Iello ! Serez vous le meilleur espion ?

Nominé à l’As d’Or 2017, il n’a malheureusement pas eu le grand prix tant attendu, mais clairement ça n’enlève en rien son succès fulgurant ces derniers mois. Aujourd’hui, on va donc vous présenter le jeu Codenames, édité chez Iello !

Codenames, c’est un jeu d’association d’idées. Répartis en 2 équipes, les joueurs devront être les meilleurs espions pour aider au mieux les agents de leur équipe à découvrir les mots. Le Maître espion de chaque équipe aura accès à toutes les informations nécessaires pour faire trouver au plus vite les différents noms de code correspondant à leur couleur d’équipe, et donc retrouver derrière quels mots sont cachés leurs informateurs.

Le but du jeu ? Etre la première équipe à découvrir tous ses informateurs.

Codenames

Contenu du jeu :
8 tuiles informateur bleu – 8 tuiles informateur rouge – 1 tuile agent double – 7 tuiles témoin – 1 tuile assassin – 200 cartes nom de code – 40 cartes clés – 1 sablier – Un livret de règles

Les règles du jeu Codenames

Pour la mise en place, une fois les équipes définies, chaque équipe choisit son maître espion. Les 2 maîtres espions se placent alors ensemble d’un côté de la table, et tous les agents, peu importe s’ils sont bleus ou rouges, s’installent ensemble de l’autre côté.

Codenames

Les tuiles Identité sont placées devant les Maîtres espions. Ensuite, les cartes nom de code sont mélangées et les joueurs en placent 25 aléatoirement au centre de la table (en carré de 5×5), en plaçant les mots sur fond blanc face aux maîtres espions.

Les deux maîtres espions piochent alors au hasard une carte clés, qui leur indiquera où sont les mots à faire deviner en fonction de leur couleur. La couleur représentée sur les 4 bords de la carte indique le maître espion qui possédera la tuile double agent, et qui commencera la partie.

Codenames

Codenames

La partie commence alors. A chaque tour, il y a deux phases de jeu :

Donner un indice : le maître espion doit donner un indice qui permettra à ses agents de trouver les noms de codes de sa couleur. Mais pour cela, le maître espion ne peut donner qu’un seul mot suivi d’un chiffre : un mot commun aux différentes cartes qu’il souhaite faire deviner + le chiffre qui correspond au nombre de cartes concernés. Bien évidemment, vous pouvez faire deviner un seul mot, mais vos risques de gagner seront réduits.

Exemple : Si Amérique & France sont sur la table, et qu’ils correspondent à ma couleur, je peux dire : Pays : 2.

Prendre contact : Les agents de l’équipe vont alors devoir donner les mots qui leur font penser à l’indice donné. Si la carte est bien un informateur de l’équipe concernée, le maître espion place une tuile de sa couleur dessus et peut donner une autre carte ou revenir sur un précédent indice. Si ce n’est pas la bonne couleur, le maître espion placera une tuile de l’équipe adverse dessus, et le tour s’arrête immédiatement. Le tour s’arrêtera aussi si une tuile témoin est découverte.

Attention cependant ! Sur la carte clé possédée par les maîtres espions, il y a une case « Assassin ». Il s’agit du mot à ne surtout pas faire deviner. S’il est deviné, l’équipe perd et la partie s’arrête immédiatement.

Codenames
Ici l’agent rouge, indique « Sommeil : 2 », le joueur décide de prendre nuit
Codenames
Mais aussi « lit ». Les deux mots donnés sont justes, l’agent rouge place alors deux tuiles de sa couleur

Codenames

Les agents peuvent décider de ne pas deviner tous les mots s’ils ne sont pas sûrs d’eux, et revenir sur cet indice par la suite. Et il n’est pas non plus obligatoire de respecter le nombre de mots donnés. Si le maître espion vous en donne 2, et que vous pensez qu’un troisième peut correspondre, vous en avez tout à fait le droit …. Mais c’est super risqué !

Codenames

Codenames Codenames

La partie prend fin lorsque l’une des deux équipes a fait découvrir tous ses informateurs grâce aux noms de code, ou que l’Assassin ait été contacté.

Cependant il y a quelques règles à respecter : pas de mots de la même famille, pas de mots qui contiennent le nom de code, pas d’homonyme ou mot trop proche, pas de mots anglais ou autre, pas le droit d’utiliser un mot déjà présent sur la table, pas de mots utilisant la position de la tuile à faire découvrir ou son nombre de lettres.

Codenames

Il existe des variantes pour les parties à 2 ou 3 joueurs. A 2 joueurs, vous jouez contre un adversaire imaginaire, et à 3 joueurs le jeu peut se faire en coopératif, ou alors avec 2 maîtres espions pour 1 informateur commun. Ce sera au maître espion d’être le plus fort pour gagner. Nous n’avons pas testé ces deux variantes, car je pense qu’il perd un peu d’intérêt. Mais au moins, chez Iello, ils trouvent des solutions pour jouer même à deux !

Notre avis sur le jeu Codenames

C’est clairement le party game le plus en vogue en ce moment ! Pour notre part, on l’a testé à 6, et lors de la première partie ce n’était pas très glorieux. En effet, à ne jouer qu’un indice par un indice, on n’avançait pas bien vite. La partie peut mettre un peu de temps à décoller puisque le temps de trouver le bon indice tout ça, ça peut ralentir vite le rythme.
Le principe du jeu est bien pensé, et peut rapidement mettre l’ambiance, en devant trouver des indices légèrement tirés par les cheveux ! Et c’est là que ça peut vite dégénérer !

Codenames

Comme je vous le disais, nous n’avons pas testé les variantes à 2 et 3 joueurs, parce que pour ma part, je pense que c’est vraiment le jeu qui se joue en compétition, et donc avec minimum 4 joueurs. Et puis, il ne faut pas oublier que c’est un party game, et que l’ambiance doit être au rendez vous.

Codenames

Côté accessibilité rien à redire, ce jeu est conseillé à partir de 14 ans, et notre neveu de 12 ans y a joué sans problème (en étant même le premier à mettre deux mots pour le même indice !). La rejouabilité est l’un des gros points forts de ce jeu avec des cartes sans cesse mélangées aléatoirement, un grand nombre de cartes clés qui permettent de bien renouveler les parties également.

Les parties sont rapides (environ 15 minutes) et peuvent ainsi s’enchaîner facilement. Alors même si parfois, il est difficile d’associer plusieurs mots à un seul indice, et c’est là que la mécanique fonctionne vraiment bien : les cerveaux vont être mis à rude épreuve moi je vous le dis ! Dans le principe, il vous rappellera certainement un petit côté Concept, à devoir assembler les idées entre elles.

Serez-vous le meilleur maître espion ? Vous connaissiez Codenames ?

Retrouvez Iello sur le net : Site InternetFacebookTwitter – Instagram

Codenames

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *