[J2S] Pocket Madness par B. Cathala & L. Maublanc – Funforge

Nouveau jeu à vous présenter sur Le Carnet des Geekeries : Pocket Madness ! Un jeu de cartes signé Bruno Cathala et Ludovic Maublanc sorti en novembre 2016. Du tout récent 🙂

Pocket Madness, c’est donc un jeu de cartes où il vous faudra arpenter des lieux plus mystérieux et inquiétants les uns que les autres, à la recherche d’indices. Grâce à ces indices, vous pourrez ouvrir des portails, ou dévoiler vos recherches aux autres joueurs pour les rendre complètement fous !

Le but du jeu ? Etre le joueur le moins fou à la fin de la partie pour l’emporter en se débarrassant de ses cartes !

Pocket Madness

Contenu du jeu :
– 63 cartes Lieux
– 6 cartes R’lyeh, 7 cartes Asile d’Arkham, 8 cartes Lomar, 9 cartes Innsmooth, 10 cartes Vallées des Rois, 11 cartes Dunwich, 12 cartes Underworld
– 7 cartes Portails
– 40 jetons folie

LES REGLES DU JEU DE POCKET MADNESS

Pocket MadnessPour mettre en place le jeu, il faut installer les 7 portails au centre de la table, les 40 pions sur le côté, et distribuer 2 cartes lieux à chaque joueur.

Ensuite, le joueur mélange toutes les cartes lieux, en sort 17 et les mélange dans le sens inverse. Ainsi, il y aura 17 cartes faces cachées, et 46 face visibles sur le plateau de jeu.
Il faut également les disposer sur la table en les étalant sans en changer l’ordre. Pour piocher, les joueurs devront toujours prendre les cartes au début de la file de pioche. Jusque là vous suivez ? 😉

Pocket Madness

A son tour, un joueur a plusieurs possibilités, et il doit obligatoirement en réaliser une au cours de son tour :

  • Piocher des cartes : il peut en piocher 1, 2 ou 3, mais devra toujours l’annoncer avant de piocher, et en les prenant toujours au début de la pioche.
Pocket Madness
Ici, le joueur décide de piocher 3 cartes
  • Ouvrir un portail : en posant une série de cartes identiques (à partir de 3), le joueur peut ouvrir un portail. Il peut faire jusqu’à 3 séries, et ainsi ouvrir 3 portails différents. Libre à lui de conserver ces portails, ou les activer tout de suite, en sachant qu’un autre joueur peut décider de lui piquer lors de son tour.
Pocket Madness
Ici le joueur ouvre le portail 12 grâce à sa série de 3 cartes de 12
  • Publier ses recherches : Si un joueur a une suite complète de cartes (6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12), il peut décider de la poser et ainsi infliger de la folie à ses adversaires. A chaque suite posée, les adversaires prennent 1 point de folie. Si le joueur en pose une deuxième d’affilée, chaque joueur adverse prend 2 points de folie, et pour la 3ème posée d’affilée, ils en prendront 3. Un joueur peut donc infliger 6 points de folie en un seul tour s’il pose 3 suites de cartes complètes.
Pocket Madness
Ici le joueur publie deux séries de recherches. L’adversaire prend donc 1 point de folie pour la première série, et 2 pour la seconde
  • Sceller un portail (action facultative) : Le joueur active un portail et donc son action. Il scelle ainsi le portail et peut le remettre au milieu de la table. Il peut donc décider de garder son portail pour plus tard s’il le souhaite (à ses risques et périls).

La manche peut se terminer de deux façons :
Soit la pioche est vide, et les joueurs entament un dernier tour de folie. Chaque joueur prend un point de folie pour chaque carte lieu de valeur différente qu’il a encore en main.
Soit un joueur a défaussé toutes ses cartes et la manche s’arrête immédiatement. Le joueur qui a défaussé toutes ses cartes, défausse ainsi la moitié de ses points folie, et inflige 1 point de folie à chacun de ses adversaires.

Pocket Madness
Fin de manche, il n’y a plus de pioche. Le joueur de gauche prend 3 pions folie puisqu’il a 3 valeurs différentes, celui de droite en prend 4.

Les manches s’enchaînent ainsi, et la partie prend fin lorsqu’un joueur atteint 10 points de folie. Le joueur qui a le moins de points de folie est alors désigné gagnant.

NOTRE AVIS SUR POCKET MADNESS

Un jeu super sympathique ! Funforge nous propose ici un jeu simple, rapide, et où les règles sont faciles à assimiler. Il ne faudra qu’une ou deux parties pour enchaîner rapidement les actions et connaître les lieux différents.

Pocket Madness

La mécanique fonctionne, avec un principe de pioche & de défausse bien intéressant pour l’ensemble de la partie. On retrouve dans Pocket Madness un principe simple de suites & de séries de cartes, qui est facilement accessible à tous. Le mélange de chance et de stratégie apporte un joli plus qui permet de mieux se mettre dans l’ambiance du jeu & rendre complètement fou les adversaires.

Pocket Madness

L’univers de Lovecraft est bien présent grâce aux illustrations plus magnifiques les unes que les autres et pour ça, c’est Monsieur Mathieu Leyssenne qu’il faut vraiment féliciter !

On y a joué qu’à deux pour l’instant, mais hâte de voir ce que ça donne à 4 surtout au niveau de la folie et du challenge que ça peut rajouter !

Pocket Madness

Le hasard est bien présent aussi avec les cartes cachées, puisqu’on ne sait pas les cartes qui vont être piochées. Il faut donc arriver à essayer de se souvenir un peu des cartes qui ont été sorties avant. Les portails peuvent être intéressants à garder si, par exemple, on veut passer un tour grâce à un portail qui le permet, pour piocher une carte qui nous intéresse plus tard.

L’univers de Pocket Madness nous plaît vraiment, et on a beaucoup aimé le découvrir ! Je pense qu’il ressortira souvent, notamment aux soirées entre amis vu la facilité des règles ! Allez, s’il y a un tout petit (minuscule) bémol, c’est le manque de fun pendant la partie ! Mais on le retrouve quand même en piégeant l’adversaire avec nos suites et les portails 😉 Et puis il est à tout petit prix 😉

Pocket Madness est à vous conseiller si vous cherchez un jeu rapide, sans trop de réflexion, avec un minimum de stratégie !

Retrouvez Funforge sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *