Cities Skyline – L’avis de Max – Iello

Cities Skylines - Iello

Enfant et ado j’ai passé de longs moments sur diverses consoles de jeux. Une petite baisse de régime à la fac (ne me prenez pas non plus pour un étudiant travailleur et sérieux, j’avais principalement fait le tour de mes jeux et pas l’envie ni les moyens d’aller sur du plus récent) et une nouvelle hausse ensuite. Les jeux de gestion ne sont pas spécialement ma tasse de thé, je m’en lasse vite, et en général ce que je produis ne ressemble pas à grand-chose. Mais en jeu de plateau c’est autre chose ! Cities Skyline

Cities Skylines - Iello

Gérer son commerce, son compte en banque, son parc d’attraction… ou ici sa ville, ça devient de suite plus excitant ! Alors qu’est ce qui se passe quand on mélange quelque chose que je n’aime pas avec quelque chose que j’aime beaucoup ? Est-ce que les jeux de société à licence sont au niveau des jeux vidéos de même catégorie ? Vais-je enfin réussir à finir cette introduction présentant Cities Skyline ou vais-je continuer à me poser des questions existentielles ? Suspense…

Cities Skylines - Iello

Contenu du jeu :
9 tuiles bâtiment Urbain – 24 tuiles zone résidentielle – 12 tuiles Zone Commerciale

12 tuiles Zone Industrielle – 9 tuiles Bâtiment urbain – 18 tuiles Bâtiment de service
10 tuiles Bâtiment unique – 26 jetons argent – 1 jeton premier joueur
1 plateau administration et ses 8 marqueurs administration
75 cartes de construction – 10 cartes Bâtiment unique – 10 cartes rôle
10 cartes Directive – 10 cartes actualités – 1 carte Résumé « fin d’une étape »
4 cartes Résumé du tour – 1 panneau Skyline et ses 2 pattes de fixation

Un jeu de Rustan Hakansson
Illustré par Fiore Gmbh
Édité en France par Iello
De 1 à 4 joueurs
À partir de 10 ans
Pour des parties allant de 40 à 70 minutes.

Cities Skylines - Iello

Comment construire une belle cité dans Cities Skyline ?

Dans Cities Skyline il faudra, tous ensemble bâtir la ville la plus prospère qui soit. Le but étant que les habitants qui y vivent soient les plus heureux possibles. Pour cela il faudra les fournir en eau, en électricité, traiter les déchets, éviter une trop forte criminalité, trouver du boulot pour tous… Tout cela est résumé sur un tableau commun dont les symboles sont très explicites (sauf éventuellement pour le travail où le personnage aurait pu tenir un attaché-case mais bon, c’est du chipotage!).

Cities Skylines - Iello

Pour cela chacun joue avec des cartes face visible. À son tour, un joueur peut soit construire (I.E : jouer une carte), soit échanger une carte (la défausser et en repiocher une autre) soit valider l’étape en cours. Cette dernière action est nécessaire pour agrandir la ville et contrôler le bonheur des habitants en le scorant sur le gratte-ciel prévu à cet effet.

Cities Skylines - Iello

L’action que l’on fera le plus souvent est donc de construire un bâtiment. Pour cela il suffit de défausser sa carte et d’en payer le coût en ajustant les jauges correspondantes et / ou en payant. L’argent étant dans le trésor public, il est commun à tous. Une fois cela fait on peut potentiellement gagner un bonus suivant l’emplacement de la tuile. Par exemple certaines résidences feront gagner des points si on les place près d’un centre de secours, ou tout du moins dans le même quartier (zone délimitée par une route). C’est là que le puzzle commence.

Cities Skylines - IelloCities Skyline

Pour optimiser ses coups il faut essayer de rentabiliser ce que l’on construit pour activer le plus possible de bonus. En plus de la pose façon tétris à réfléchir (pas le plus compliqué ni vraiment le centre du jeu), il faudra penser à l’ordre dans lequel on construit les bâtiments. Le tout en réalisant toutes nos envies les plus sadiques (comment ça un parc pour enfant entre une déchetterie et une usine ce n’est pas une bonne idée?).

Cities Skylines - Iello

L’autre partie importante est de gérer les différents besoins de la populace. En effet on a plusieurs phases de scoring qui arriveront quand on se développera. À chaque fois on marquera le nombre de bonheur actuel en y retirant 1 par case d’eau, d’électricité ou de déchet où l’on est en négatif. De plus, on ne peut pas jouer une carte si la jauge d’un des éléments dessus ne peut être déplacé. L’argent vient également facilement à manquer ce qui en fait une ressource à travailler aussi. Bref dès la première carte à poser on réfléchit tout de suite à ce qu’il faudra faire dans plusieurs tours sans savoir vraiment si on pourra le faire, le tout pour optimiser notre score final.

L’avis de Max sur Cities Skyline

Cities Skylines - Iello

Elle est pas belle ma ville ?

Eh bien peut-être pas mais tant qu’elle est fonctionnelle après tout pourquoi pas ! En effet le matériel est vraiment top, facile et agréable à manipuler. Le rendu final, bien que plat, est tout aussi joli et on se plaît à inventer un nom de ville et à voir où on aimerait habiter.

La partie coopérative fonctionne très bien aussi, le fait que les cartes soient face visible permet à tout le monde de réfléchir à ce qu’il faut faire de mieux, certains se sentiront plus à l’aise sur la pose de tuiles mais il y a un bon nombre de paramètres à prendre en compte et les discussions sont toujours utiles et nécessaires.

Cities Skylines - Iello

Le jeu tourne bien, les différents modules à inclure, sous forme de scénario, apportent de la matière et d’autres façons d’aborder les choses (il ne faut pas hésiter à passer au scénario suivant sans réussir le précédent, ils n’augmentent pas forcément en difficulté). Il est dommage néanmoins que les scénarios ne servent qu’à faire découvrir les nouveautés du jeu et non à donner d’autres objectifs ou des petites histoires à suivre.

Après une défaite on a tout de suite envie d’enchaîner pour réussir et même en réussissant, on peut encore soit améliorer son score soit rajouter des modules supplémentaires !

Cities Skylines - Iello

Les + :

Le thème est immersif, on construit sa ville, ses quartiers, ses zones résidentielles etc
Le matos est impeccable malgré le tableau de score général qui aurait pu être un peu mieux
Un jeu de pose de tuiles coop, ça change et c’est bien fait !
Les modules à ajouter au fur et à mesure et qui donnent envie d’avancer
 Les différentes jauges à vérifier. Il faut vraiment avoir un œil partout !
Pas de thermoformage et plein de petits sachets de très bonne qualité pour tout ranger !

Cities Skylines - Iello

Les – :

Pas d’histoires dans les scénarios, peu impactant mais dommage
✘ Un effet « Leader » qui peut apparaître mais moins prononcé que dans la plupart des autres jeux coopératifs.

Cities Skylines - Iello

En conclusion Cities Skyline est un très bon jeu coopératif de gestion et pose de tuiles qui propose une avancée progressive mais intéressante avec une bonne rejouabilité. Les règles sont simples mais le casse-tête est conséquent et vous prendrez plaisir à essayer de le défaire !

Cities Skylines - Iello

Cities Skyline vous fait envie ?

Retrouvez Iello sur le net : Site internetFacebookTwitterInstagram

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.